• La Vraie Bohème, par Nadar (ed. Roger Greaves)

Ce dernier tiers de Histoire de Murger est de Nadar. Si on sait que le mythe de l'’artiste bohème (pièce de théâtre, opéra, films, chanson d’'Aznavour...) doit beaucoup aux écrits de Murger, on ignore le plus souvent que les écrits de Murger doivent beaucoup à Nadar.

 Celui-ci s'’appelle encore Félix Tournachon quand son roman La Robe de Déjanire (1843)  fournit à son jeune ami le thème et le ton de sa série de « mœœurs d’'atelier » parue dans la petite presse à partir de 1845.

Murger a donc pompé Tournachon, le fait est avéré.

Faut-il pour autant parler de plagiat ? Nadar n'en a jamais soufflé mot, car la solidarité de la bohème interdisait tout reproche de ce genre face au régime impérial.

Donnez votre avis

Attention : le HTML n’est pas transcrit !
    Mauvais           Bon

La Vraie Bohème, par Nadar (ed. Roger Greaves)

Nous présentons ici le troisième tiers du livre Histoire de Murger destiné par ses trois auteurs anonymes à démythifier la légende d'une jeunesse artiste que les romances de Murger avaient popularisée dans les années 1850.

  • Editeur : En Face
  • Référence : 978-2-35246-057-2
  • Disponibilité : Disponible

Quelques exemplaires papier restent disponibles. Indiquez votre choix de support ci-dessous.

  • 13,00€

  • Prix hors taxes : 12,32€

Options disponibles


Mots-clefs : Nadar (ed. Roger Greaves)